Tous les droits humains sont universels, indissociables, interdépendants et intimement liés.
logo
Liste d’envoi

Événements

10e soirée bénéfice la LDL le 7 février

26 novembre 2018

  Pour sa 10e soirée bénéfice la LDL s’associe avec l’équipe des Cabarets Pyjama Littéraire et vous convie à une soirée où la présentation de textes engagés sera mis à l’honneur : contes, poésies, théâtre…   Artistes invités : Stéphanie Boulay, … Lire la suite

Publié dans Actions, Événements

Rien à afficher

Nouvelles

Retour sur la soirée «Victoire Atikamekw en protection de la jeunesse»

3 décembre 2018

La soirée publique du 26 novembre s’est avérée une grande réussite, autant au niveau de la qualité du contenu que de la participation. Cette soirée nous a permis d’en apprendre davantage sur la victoire Atikamekw en protection de la jeunesse, qui … Lire la suite

Publié dans Nouvelles

Visite du rapporteur spécial sur le droit à la santé

19 novembre 2018

Le 13 novembre dernier, le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mental susceptible d’être atteint, Monsieur Dainius Pūras, était de passage à Montréal. 14 organisations de … Lire la suite

Publié dans Nouvelles

Voir toutes les nouvelles

Intervention à la Commission de la sécurité publique 

11 avril 2018

Le 10 avril, la LDL et plusieurs autres personnes et groupes préoccupés par les pratiques policières sont intervenus lors de la séance de la Commission de la sécurité publique qui portait sur les armes intermédiaires. Lors de cette séance, le SPVM a annoncé que les grenades assourdissantes de type RBBG ne seraient plus utilisées. Dominique Peschard, de la LDL, a déploré que les autres armes intermédiaires ne soient pas également remises en question. Les intervenants ont décrié l’annonce du SPVM de se procurer d’autres Tasers à la veille de la tenue de l’audience alors que l’utilisation de ces armes, en particulier contre des personnes en état de crise et souffrant de problème de santé mentale, a été abondamment critiquée par le passé. De nombreux intervenants ont insisté pour dire que la question des armes intermédiaires ne pouvait être réglée en une séance du conseil, qu’une consultation publique plus étoffée était nécessaire et qu’un moratoire s’imposait en attendant.

Publié dans Nouvelles

Conception: Coopérative Molotov