Tous les droits de l'homme sont universels, indissociables, interdépendants et intimement liés.
logo
Liste d’envoi

Événements

Co-présentation du film Mon insécurité nationale, le Canada contre Victor Regalado

3 novembre 2014

La Ligue des droits et libertés co-présente le film Mon insécurité nationale, le Canada contre Victor Regalado de Patricio Henriquez, projeté aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal le 19 et 23 novembre prochain. Lors de la présentation du 23 … Lire la suite

Publié dans Actions

Campagne « Travailleuses et travailleurs migrants: pas des marchandises! »

16 octobre 2014

Le 7 octobre, Nicole Filion de la Ligue des droits et libertés participait au lancement de la campagne « Travailleuses et travailleurs migrants: pas des marchandises! ». Cette campagne, qui s’échelonne du 7 octobre au 18 décembre 2014, Journée internationale des … Lire la suite

Publié dans Actions, Nouvelles

Rien à afficher

Nouvelles

Allocution prononcée par Nicole Filion lors de la remise du doctorat honorifique de l’UQAM

21 novembre 2014

Par Nicole Filion, le 13 novembre 2014 Je suis tout particulièrement touchée de recevoir ce doctorat honorifique de l’UQAM. En effet, par ce geste, l’UQAM rappelle sa mission en faveur  de la démocratisation et l’accessibilité de l’enseignement universitaire. Elle rappelle … Lire la suite

Publié dans Allocutions, Nouvelles

La FIDH appelle la Palestine à recourir à la Cour pénale internationale

6 novembre 2014

Dans un communiqué diffusé le 31 octobre dernier, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), dont la LDL est membre, dresse un constat accablant de la situation des droits humains à Gaza et en Cisjordanie. L’organisation appelle la … Lire la suite

Publié dans Nouvelles

Voir toutes les nouvelles

Viser l’intégration par la formation aux droits

« Viser l’intégration par la formation aux droits» est un projet que la Ligue des droits et libertés a mené en afin d’améliorer l’intégration à la société québécoise et canadienne des communautés culturelles les plus susceptibles de vivre de la discrimination, qu’elles soient nouvellement arrivées ou non. Par le biais de formations en matière de droits de la personne et de citoyenneté, ce projet visait également leur participation active à la dite société.

Contexte

Le phénomène de l’immigration constitue un élément fondamental de la réalité socio-économique et culturelle du Québec. Si ce phénomène contribue largement au renouvellement de la population active et au développement du Québec à plusieurs égards, il n’en reste pas moins vrai que l’intégration des nouveaux arrivants ainsi que des membres des communautés culturelles et religieuses installées depuis plus longtemps, se heurte à de nombreux obstacles. Plusieurs études ont d’ailleurs démontré que les communautés noires et, depuis les événements malheureux du 11 septembre, les communautés musulmanes et arabes sont les plus touchées.

La stigmatisation de ces communautés qui a tendance à créer une situation de méfiance et d’exclusion risque d’aggraver un malaise pouvant se traduire par une fracture sociale. Pour faciliter cette intégration, plusieurs mesures doivent être mises rapidement en place, tant sur les plans économique, social, culturel qu’au niveau de l’éducation.

Selon la Ligue, il y avait donc une urgence à agir pour que les personnes immigrantes et des communautés culturelles trouvent leur place dans la société québécoise. La formation à travers le projet «Viser l’intégration par la formation aux droits» visait donc à donner des outils concrets afin de faciliter ce processus.

Réalisation du projet

Grâce au soutien de Patrimoine canadien, la réalisation de ce projet a pu débuter en Janvier 2007. Afin de nous guider dans l’élaboration de ce projet, une série de consultations, sous forme de Focus-groupes, ont été réalisées auprès des communautés visées.

Plus de cent personnes ont pu partager avec nous leurs perceptions, opinions, besoins et intérêts en lien avec les thématiques des droits de la personne et de l’intégration. Suite à ces rencontres, un rapport a été produit et a servi de base à l’élaboration d’outils de formation pertinents.

Par la suite, un outil de formation a été élaboré. Étant donné la diversité des préoccupations exprimées lors des Focus-Groups et la grande multiplicité des groupes amenés à suivre la future formation, il a été décidé que cet outil serait flexible et pourrait s’adapter au profil des groupes rencontrés et à leurs intérêts. Une trousse de formation facile à utiliser a donc été élaborée, permettant aux animateurs et intervenants de différents groupes de s’approprier rapidement le projet, ses objectifs et le contenu des ateliers.

Fascicule du participant

Suite à l’animation de nombreux Focus-groupes et ateliers, l’équipe du projet a élaboré un outil d’accompagnement pour les participants. Ces fascicules ont été conçus afin de fournir aux personnes issues de l’immigration de précieux renseignements en matière des droits de la personne qui sont de nature à faciliter leur intégration en sol canadien et québécois. Ils contiennent des sources et ressources dans les domaines du droit du travail, droit du logement et droit de la consommation, entre autres. Ces instruments étaient distribués aux participants assistant à nos ateliers et aux organismes partenaires.

Consulter le fascicule.

Consulter le Rapport sur les Focus-groupes.

Contenu des formations

L’objectif général des ateliers ainsi réalisés était de permettre aux participants d’acquérir des connaissances et des habilités en matière de droits de la personne et de citoyenneté, favorisant ainsi leur meilleure intégration à la société québécoise et canadienne.
La méthodologie utilisée pour ces ateliers s’appuyait sur une approche participative et adaptée de l’apprentissage. Conçus de façon modulable afin de répondre au mieux aux intérêts et aux besoins des participants, ils s’adaptaient aux problématiques rencontrées dans le quotidien.
A travers des exercices de réflexion de groupe et des cas pratiques concrets touchant le domaine de l’emploi, du logement ou de la famille, les participants étaient amenés à :
Développer une meilleure connaissance et compression des droits humains et des valeurs et normes de la société québécoise et canadienne dans ce domaine,
Faire le lien entre les problématiques vécues au quotidien et les droits humains,
Se familiariser avec les principaux recours existant au Québec dans le domaine des droits de la personne ainsi que les principales ressources,
Savoir où aller chercher l’information ou l’aide dont ils ont besoin.
Par ailleurs, ces ateliers visaient également à aider les participants à identifier et analyser les situations de discrimination ou de violation de leurs droits et à savoir élaborer des solutions face à ces problématiques.
Ils avaient également pour ambition de faire prendre conscience aux participants, de l’importance de leur participation à la société d’accueil et de les soutenir dans l’identification des différents moyens de s’investir dans cette société, ceci afin de favoriser le développement d’un sentiment d’appartenance plus grand face à la société d’accueil.

Le 16 décembre 2008, madame Diane Santerre, journaliste à Radio Canada International, a assisté à un de nos ateliers et a réalisé un reportage sur le projet. Ce reportage a été diffusé dans le cadre de l’émission Tam-Tam du 5 janvier 2009. Nous vous invitons à écouter l’extrait de l’émission pourtant sur le projet.

Télécharger l’extrait audio du reportage (mp3)

Vous pouvez aussi accéder à un album de photographies de nos ateliers présentés dans les villes de Montréal et Québec.