Introduction

Blanchité ou blanchitude

Blanchité ou blanchitude

Le fait d’appartenir, de manière réelle ou supposée, à la catégorie sociale « Blanc ». Le concept de blanchité fait ressortir qu’être « Blanc » est une construction sociale, comme être « Noir-e » ou « Arabe ».

Les « non-Blancs » sont ceux qui sont racisés, à qui on attribue des caractéristiques spécifiques et immuables, alors que les « Blancs » sont souvent décrits comme la norme, la référence à partir de laquelle on définit le différent, l’ « Autre ». Le fait d’être « Blanc » est rarement questionné ou examiné. D’ailleurs, la plupart des « Blancs » ne se perçoivent pas comme tel. Or être une personne blanche, c’est aussi subir une forme de racisation qui, dans ce cas précis, octroie des privilèges.

Nommer la blanchité, c’est interroger le sous-texte qui suggère que les « Blancs » sont la référence, un universel qui englobe toute l’humanité alors que les « non-Blancs » ont des particularités.

La blanchité met donc en lumière les présuppositions associées à l’identité blanche et en révèle les privilèges.

Extrait de l’article d’Alexandra Pierre, Militante féminisme et membre du c.a. de la LDL

Revue Droits et libertés, Vol. 35, numéro 2, automne 2016