Introduction

Le gouvernement Legault consulte en deux temps sur les applications de traçage numérique

Le gouvernement Legault consulte en deux temps sur les applications de traçage numérique

Il y aura une commission parlementaire les 12, 13 et 14 août à propos des applications de traçage numérique dans le contexte de la pandémie. La Ligue des droits et libertés y participera le 12 août 2020.

Les fortes pressions exercées sur le gouvernement Legault depuis les derniers mois ont fait en sorte que le gouvernement n’a pas eu le choix.  La LDL avait lancé au début du mois de mai une pétition énonçant que «le traçage numérique n’est pas un remède à la crise de santé publique» qui a récolté près de 2 000 signataires.

D’ici les consultations et les audiences, le gouvernement du Québec a décidé de tenir une consultation en ligne – en pleine période estivale – pour connaître l’opinion de la population sur les applications de traçage numérique. Il s’agit d’un questionnaire de 15 questions.

Nous vous encourageons à y participer et à écrire vos préoccupations à la Q.13. Date limite : 2 août 2020.

Pour connaître la position détaillée de la LDL à ce sujet, nous vous invitons à lire ou relire :


L’opinion de la LDL en bref :

Face à la crise sanitaire, nous avons besoin de véritables mesures de prévention, de soins de santé et de services sociaux à la hauteur du défi et non de dispositifs de surveillance inefficaces, liberticides et socialement nuisibles.

  • Faiblesse du cadre juridique
  • À quel point ça sera une mesure volontaire?
  • Accès à des services à certains groupes marginalisés
  • Permanence des mesures
  • Atteinte aux droits et libertés
  • Dépistage massif est nécessaire
  • Manque de moyens du système de santé
  • Propagation du virus
  • Efficacité non démontrée