Tous les droits humains sont universels, indissociables, interdépendants et intimement liés.
logo
Liste d’envoi

Événements

Soirée sur le droit de manifester le 17 juin 2015

11 juin 2015

Le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN vous invite à une soirée le mercredi 17 juin 2015, à 19h. Depuis la lutte étudiante du printemps 2012, le droit de manifester est sévèrement réprimé par la loi et les forces policières. Le … Lire la suite

Publié dans Actions, Événements

Rien à afficher

Nouvelles

Lettre ouverte à la ministre de la Sécurité publique au sujet du Bureau des enquêtes indépendantes

19 juin 2015

  Madame la Ministre, Au cours des derniers mois, plus de 40 organisations de la société civile québécoise ont répondu à la campagne de lettres lancée par la Ligue des droits et libertés (LDL) et vous ont fait part de … Lire la suite

Publié dans Lettres, Nouvelles

La Ligue des droits et libertés dresse un bilan alarmant sur l’état du droit de manifester au Québec

10 juin 2015

COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate   Montréal, le 10 juin 2015 – Un rapport publié aujourd’hui par la Ligue des droits et libertés (LDL) révèle des chiffres et des faits qui confirment l’existence d’un système de répression politique et policière au … Lire la suite

Publié dans Communiqués, Nouvelles

Voir toutes les nouvelles

Manifestations étudiantes et répression policière : Plus de 11 000 personnes réclament une enquête publique!

7 juin 2012

Plus de 11 000 personnes réclament du gouvernement du Québec une enquête publique indépendante sur les interventions policières qui ont eu cours depuis le début de la grève étudiante. Ces 11 207 personnes ont répondu à l’appel de la Ligue des droits et libertés et signé la pétition qui avait été mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, il y a à peine un mois. Amir Khadir a procédé ce matin au dépôt de la pétition devant l’Assemblée nationale.

Arrestations massives et préventives, pratiques de profilage politique, brutalité policière, emploi régulier de poivre de cayenne, de gaz irritants, de balles de plastique ayant causé des blessures, conditions de détention inacceptables, conditions de libération abusives : l’enquête réclamée doit faire la lumière sur l’ensemble des stratégies d’intervention et sur les violations de droit commises.  « Il faut aussi identifier le rôle et la responsabilité des dirigeants politiques et policiers dans la planification et la coordination des différentes stratégies d’intervention », indique Nicole Filion, coordonnatrice de la Ligue des droits et libertés, « et assurer aux victimes de violations de droits une réparation adéquate ».

Le gouvernement ne peut se fermer les yeux sur les abus des forces policières dont la population du Québec a régulièrement été témoin depuis le début du conflit étudiant, lequel s’est rapidement transformé en crise sociale majeure.

« Nous continuons de recevoir des témoignages troublants de victimes d’actes de répression et d’atteintes aux droits et libertés. Les recours sont souvent difficiles à mettre en œuvre, notamment lorsqu’il est impossible d’identifier les policiers en cause. De plus, ces personnes sont souvent laissées à elles-mêmes et en ce sens, une enquête publique indépendante permettrait à tout le moins à ces personnes de connaître un début de réparation. L’absence d’un mécanisme d’enquête indépendant qui aurait le pouvoir d’initier de telles enquêtes comme il en existe actuellement en Ontario se fait cruellement sentir dans les circonstances » déclare Dominique Peschard, président de la Ligue des droits et libertés.

Publié dans Nouvelles

Conception: Coopérative Molotov