Introduction

Campagne de financement 2015-2016 de la LDL: « Affirmons le droit de défendre nos droits »

Campagne de financement 2015-2016 de la LDL: « Affirmons le droit de défendre nos droits »

Alors que les gouvernements adoptent des orientations de plus en plus incompatibles avec les droits humains, notamment avec les mesures d’austérité et l’exploitation des hydrocarbures, il est primordial que la population puisse dénoncer ces reculs et se mobiliser en faveur d’une société respectueuse des droits. Or, la possibilité-même de défendre nos droits est menacée par les nouveaux moyens de surveillance et de contrôle des groupes, les atteintes au droit de manifester, la criminalisation de la contestation sociale et d’autres mesures liberticides.

En 2015-2016, la Ligue des droits et libertés (LDL) entend réclamer le respect des droits économiques et sociaux tout en jouant un rôle de premier plan dans la défense des personnes et des groupes sociaux, syndicaux et écologistes qui luttent pour une société plus respectueuse des droits.

Ainsi, suite à la publication en juin dernier d’un important rapport sur les violations de droits lors de manifestations et le profilage politique, la LDL prévoit notamment continuer la collecte et la diffusion de données sur ces questions, produire des outils de sensibilisation sur l’importance du droit de manifester et poursuivre la contestation judiciaire de l’article 500.1 du Code de la sécurité routière ainsi que la plainte en profilage politique devant la Commission des droits de la personnes et des droits de la jeunesse.

La LDL continuera également à dénoncer la dérive sécuritaire et les mesures de surveillance des populations, dont la Loi C-51, qui demeurera un enjeu de taille cette année peu importe l’issu des élections fédérales.

Les mesures de contrôle des groupes et les atteintes au droit d’association, qui constituent une autre forme d’attaque envers la défense collective des droits, feront elles aussi l’objet d’une attention particulière de la LDL. Par ailleurs, la LDL maintiendra le cap sur les autres dossiers sur lesquels elle travaille, dont le mécanisme d’enquête sur les interventions policières, l’environnement et les droits des peuples autochtones.

Afin de poursuivre son travail de défense et de promotion des droits humains, la Ligue des droits et libertés a besoin de votre soutien. Le tiers du budget annuel de la LDL dépend de dons de centaines d’individus, d’organismes et de syndicats qui partagent sa mission. Cette source de financement assure son indépendance face aux pouvoirs politiques et économiques.

Nous vous remercions pour votre précieux soutien et vous transmettons nos salutations les plus solidaires.

Faire un don en ligne