Introduction

Fédération des femmes du Québec et Femmes autochtones du Québec : des liens de solidarité ancrés dans des luttes communes

Ce retour sur la Déclaration solennelle de solidarité entre la Fédération des femmes du Québec et Femmes autochtones du Québec permet de comprendre la pertinence de cette démarche conjointe entre ces deux organisations. Elles se rejoignent dans le regard posé sur la situation des femmes.

Fédération des femmes du Québec et Femmes autochtones du Québec : des liens de solidarité ancrés dans des luttes communes

Retour à la table des matières

Nicole Filion, coordonnatrice
Ligue des droits et libertés

Compte-rendu d’une rencontre avec Michèle Asselin, ex-présidente de la FFQ

En octobre 2004, la Fédération des femmes du Québec (FFQ) et Femmes autochtones du Québec (FAQ) signaient une Déclaration solennelle de solidarité. Qu’est-ce qui est à l’origine de cette déclaration? Quelles en ont été les retombées? Qu’en est-il après plus de 10 ans? Quelles seraient les avenues pour d’autres organisations qui cherchent à exprimer leur solidarité à l’égard des peuples autochtones?

Michèle Asselin était alors présidente de la FFQ. Elle explique que la Déclaration a pris racine à même les luttes communes menées par les deux organisations, les appuis mutuels qu’elles se sont donnés. Elle donne pour exemples la lutte menée par FAQ contre la perte de statut des femmes autochtones à la suite de leur mariage avec des « non-inscrits » en vertu de la Loi sur les Indiens et la revendication de ressources autochtones pour venir en aide aux victimes de violence. La Déclaration est en quelque sorte venue consacrer ces liens de solidarité qui se sont développés durant plusieurs années entre les deux organisations.

La Déclaration est aussi le résultat d’une démarche conjointe entre deux organisations qui se reconnaissent appartenir à des nations différentes. Elles se rejoignent dans le regard posé sur la situation des femmes et leur lutte contre l’oppression, les violences et les différents types de discrimination à leur égard. La Déclaration tient de plus compte des contextes différents dans lesquels ces luttes s’inscrivent, notamment au sein du colonialisme dont font encore l’objet les peuples autochtones, tout en reconnaissant l’oppression menée par l’Empire britannique à l’endroit de la population de la Nouvelle-France.

La solidarité qui lie les deux organisations s’est plus récemment manifestée à l’occasion des États généraux de l’action et de l’analyse féministe alors qu’une démarche spécifique a été menée avec FAQ portant sur l’autodétermination et la solidarité avec les femmes autochtones.

Également, lors de son récent congrès, en septembre 2015, la FFQ a réitéré solennellement le contenu de la Déclaration de solidarité et appelé à un travail conjoint entre la FFQ et FAQ visant à élaborer un mécanisme d’évaluation périodique de cette entente. La FFQ se montre ainsi déterminée à poursuivre son alliance avec FAQ et à ancrer dans le concret l’actualisation continue de la Déclaration.

L’ensemble de cette démarche est propre aux deux organisations signataires et repose sur des liens développés de longue date. D’autres avenues s’offrent cependant aux organisations de la société civile québécoise qui cherchent également à exprimer leur solidarité à l’égard des peuples autochtones. On peut par exemple penser à des déclarations de solidarité par lesquelles ces organisations s’engageraient à intervenir auprès de l’État et des non-autochtones pour dénoncer le colonialisme, le racisme et la violation des droits des peuples autochtones et soutenir la reconnaissance et le respect des droits des peuples autochtones, tels qu’inscrits dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

 

Retour à la table des matières