Introduction

Pour la Ligue des droits et libertés, le projet de loi C-36 demeure inacceptable