Introduction

Le BEI ne donne jamais de conséquence!

police au Québec

Le BEI ne donne jamais de conséquence!

Nous venons d’envoyer une autre lettre à Madeleine Giauque, la directrice du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI). C’est la 3e dans les 6 derniers mois. Le BEI a encore une fois laissé passer des irrégularités importantes dans une enquête.

Le BEI a fermé l’enquête ci-dessous, lors de laquelle une femme de 72 ans a été blessée lors d’une intervention du SPVM en mars 2018. On apprend que la direction du SPVM a pris plus de 12 heures avant d’aviser le BEI alors que la Loi sur la police l’oblige à l’aviser sans délai lorsqu’il y a blessure grave ou décès lors d’une intervention policière.

Dans son communiqué qui annonce la fin de l’enquête, le BEI mentionne pourtant que  » Les informations obtenues pendant l’enquête permettent de conclure que les obligations des policiers impliqués et du directeur du corps de police impliqué prévues au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes ont été respectées ».

Est-ce que le BEI est réellement conscient des obligations que lui impose la Loi sur la police et les règlements qui en découlent ?

Nous en doutons de plus en plus.