Introduction

Communiqué : La CAQ privilégie l’opacité – Motion parlementaire pour un débat public sur le traçage numérique

Un débat public est essentiel pour discuter en toute transparence des solutions technologiques de traçage numérique. Elles ne sont pas de réelles solutions pour lutter contre la COVID-19.

Communiqué : La CAQ privilégie l’opacité – Motion parlementaire pour un débat public sur le traçage numérique

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Montréal, le 28 mai 2020 – La Ligue des droits et libertés (LDL) dénonce le refus de la Coalition avenir Québec (CAQ) de débattre de la motion du député de Gouin, M. Gabriel Nadeau-Dubois, concernant la nécessité d’un débat public sur les outils de traçage numérique.

« Plus de 1800 personnes et organisations ont signé notre déclaration « Le traçage numérique n’est pas un remède à la crise de santé publique », qui demande un réel débat public sur ces questions importantes. Ce matin, en refusant de débattre d’une motion exigeant un tel débat, le parti gouvernemental a démontré son parti pris pour les promoteurs de ces outils et son mépris pour les considérations démocratiques », déclare Eve-Marie Lacasse, coordonnatrice de la LDL.

La LDL le rappelle depuis le début de la pandémie : les solutions technologiques de traçage numérique ne sont pas de réelles solutions pour lutter contre la COVID-19. « Jusqu’à maintenant, ces divers outils n’ont pas prouvé leur utilité. De plus en plus de voix s’élèvent aussi pour parler de certains biais, puisque ce n’est pas tout le monde qui a les moyens d’avoir un téléphone intelligent ! Ces outils soulèvent aussi d’importantes questions en matière de protection de la vie privée et des données personnelles, enjeux qui concernent un nombre important de gens. Ce sont des données personnelles de la population dont on parle », continue Mme Lacasse.

« La moindre des choses serait de faire preuve de transparence sur cette question et de permettre à d’autres gens que les promoteurs de ces projets de se faire entendre. Mais en refusant de débattre de cette motion, la CAQ montre ses couleurs : celles de l’opacité », termine Mme Lacasse.

 

À propos de la Ligue des droits et libertés

La LDL est un organisme sans but lucratif, indépendant et non partisan, issu de la société civile québécoise et affilié à la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH). Depuis plus de 50 ans, elle milite en faveur de la défense et de la promotion de tous les droits humains reconnus par la Charte internationale des droits de l’homme.

-30-

Pour informations et entrevues :
Elisabeth Dupuis, Responsable des communications de la Ligue des droits et libertés
C : 514-715-7727