Introduction

Lettre ouverte sur la judiciarisation des débats publics

Lettre ouverte sur la judiciarisation des débats publics

Le 21 avril, à la veille des audiences à la Cour suprême dans le dossier d’outrage au tribunal de Gabriel Nadeau-Dubois, la Ligue des droits et libertés a publié une lettre ouverte signée par 50 groupes sociaux, dont voici un extrait: «Que soit imposée par un tribunal une telle limitation à la liberté d’expression constitue à notre sens un précédent dangereux qui risquerait d’avoir un effet intimidant sur les porte-parole des groupes de défense des droits, des écologistes, des associations étudiantes, de groupes féministes ou syndicaux, alors que les débats que ces organisations portent dans l’espace public visent à favoriser la délibération démocratique sur des enjeux portant sur le bien commun. La liberté d’expression doit être protégée tant dans l’intérêt de ceux et celles qui l’exercent que dans l’intérêt de la société.» Lire la lettre