Introduction

Campagne de lettres : La ministre de la Sécurité publique doit assurer un débat public concernant le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI)

La Ligue des droits et libertés vous invite à écrire à la ministre Guilbault afin d’exiger qu’elle s’engage à rendre public ce rapport et à ce qu’il fasse l’objet d’une commission parlementaire avec audiences, où la population pourra se faire entendre.

Campagne de lettres : La ministre de la Sécurité publique doit assurer un débat public concernant le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI)

En juin 2016, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) commençait ses activités après des années de luttes acharnées de diverses organisations, comme la Ligue des droits et libertés, et de proches de personnes blessées ou décédées lors d’une intervention policière. Le nouveau mécanisme d’enquête était alors censé mettre fin aux enquêtes de la police sur la police qui prévalaient jusqu’alors.

Or, trois ans plus tard, d’importantes lacunes demeurent dans le processus d’enquête et des modifications majeures doivent y être apportées afin qu’il soit véritablement indépendant, impartial, transparent et efficace.

Dans ce contexte, nous exigeons que le rapport que la direction du BEI a récemment remis à la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, sur ses trois premières années d’enquêtes ne reste pas sur les tablettes et fasse l’objet d’un véritable débat public.

C’est pourquoi nous vous invitons à écrire à la ministre Guilbault afin d’exiger qu’elle s’engage à rendre public ce rapport et à ce qu’il fasse l’objet d’une commission parlementaire avec audiences, où la population pourra se faire entendre.

Cliquez ici pour le modèle de lettre  ainsi que pour les informations pour l’envoi.

Plusieurs organisations et proches des personnes tuées ou blessées aux mains des policiers doivent absolument être entendues afin de pouvoir émettre des recommandations visant à améliorer le processus des enquêtes indépendantes, qui a fait l’objet de nombreuses critiques dans les dernières années.

Merci de votre solidarité dans cet important combat pour de véritables enquêtes indépendantes sur les bavures policières,

Eve-Marie Lacasse
Coordonnatrice de la Ligue des droits et libertés