Introduction

Communiqué : Application de traçage de contacts et transparence – Le gouvernement doit rendre publics les avis de la Santé publique

Dès l’annonce des mesures sanitaires, le gouvernement Legault doit publier les décrets et les avis de santé publique.

Communiqué : Application de traçage de contacts et transparence – Le gouvernement doit rendre publics les avis de la Santé publique

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Montréal, le 5 octobre 2020 – La Ligue des droits et libertés (LDL) rappelle au gouvernement Legault que l’application de notification des contacts ne constitue toujours pas un remède à la crise de santé publique et réitère sa demande au gouvernement Legault : les avis de la Direction de la Santé publique doivent être rendus publics, et ce, en même temps que les décrets.

En août dernier, la grande majorité des expert-e-s invité-e-s en commission parlementaire, incluant la LDL, se sont prononcés largement contre ce type d’application.   « Qu’est-ce qui a changé depuis ? Ces outils n’ont toujours pas démontré leur utilité ; la législation québécoise en matière de protection de la vie privée et des renseignements personnels est toujours inadéquate pour encadrer le domaine numérique ; les approximations de cette technologie ne peuvent faire qu’autrement que de passer à côté de situations de réel risque de contamination, tout en créant de fausses alarmes (faux positifs) tout en pouvant créer un faux sentiment de sécurité parmi les personnes qui téléchargeront l’application. Et, si le nombre de personnes atteintes continue d’augmenter, est-ce que le gouvernement Legault pourrait décréter l’obligation d’utiliser l’application ? » questionne Alexandra Pierre, présidente de la Ligue des droits et libertés.

Mme Pierre continue en pressant « le gouvernement Legault d’accorder à la Direction de la Santé publique toutes les ressources requises pour procéder au traçage manuel de contacts dans les règles de l’art. »

En terminant, Mme Pierre rappelle : « Nous l’avons dit et nous le répétons, il est impératif de rendre publics tous les avis de la Direction de la Santé publique pour assurer la cohésion, la clarté et la transparence des décisions du gouvernement. Lorsqu’il s’agit de limiter des droits et libertés, la population a le droit d’obtenir de l’information limpide comme de l’eau de roche!  Dès l’annonce des mesures, les décrets doivent être publiés et les avis de santé publique aussi ».

-30 –

À propos de la Ligue des droits et libertés

La LDL est un organisme sans but lucratif, indépendant et non partisan, issu de la société civile québécoise et affilié à la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH). Depuis plus de 50 ans, elle milite en faveur de la défense et de la promotion de tous les droits humains reconnus par la Charte internationale des droits de l’homme.

Pour informations et entrevues :
Elisabeth Dupuis, Responsable des communications de la Ligue des droits et libertés
C : 514-715-7727