Introduction

Communiqué : Une mission d’observation d’urgence sur la pénurie de logements à Gatineau – Le droit au logement et l’interdépendance des droits malmenés

La réalisation d’un droit comme le droit au logement se fait en interdépendance des autres droits comme le droit à l’alimentation, le droit à la sécurité ou le droit à la santé ; si l’un est mis à mal, les autres sont ou risquent de l’être aussi.

Communiqué : Une mission d’observation d’urgence sur la pénurie de logements à Gatineau – Le droit au logement et l’interdépendance des droits malmenés

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Montréal, le 3 juillet 2020 – La Ligue des droits et libertés (LDL) lance à Gatineau une mission d’observation afin de réaliser un portrait de la situation du logement dans la ville, l’une des plus gravement touchées au Québec par la pénurie de logements abordables et à loyer modique. Des militante-s de la LDL en Outaouais se sont mobilisé-e-s pour demander à la LDL de mettre sur pied cette mission afin de mesurer l’ampleur des effets de la pénurie de logement adéquats et abordables sur les droits humains.

Les causes de la pénurie de logements à Gatineau sont multiples. La pénurie de logements abordables et adéquats a été aggravée par les inondations de 2017 et de 2019 et la tornade de 2018. Ces tristes évènements ont jeté à la rue des dizaines de familles en situation de vulnérabilité.

« Ces catastrophes naturelles ont été la goutte qui a fait déborder le vase. Depuis longtemps, la proximité de Gatineau et d’Ottawa attire les employé-e-s de la fonction publique fédérale à s’établir à Gatineau. Les coûts de logement y sont nettement inférieurs que dans la capitale fédérale, ce qui entraîne à la fois une inflation sur les coûts de logement ainsi qu’une pénurie de logement abordables. Cette pénurie de logements préoccupe grandement la LDL.  Si le droit au logement est bafoué, qu’arrive-t-il au droit à l’alimentation, au droit à la santé et au droit à la sécurité?  La réalisation d’un droit se fait en interdépendance des autres droits, si l’un est mis à mal, les autres sont ou risquent de l’être aussi » déclare Me Lucie Lamarche, porte-parole de la LDL.

La LDL mandate M. François Saillant, pour mener à Gatineau la mission d’observation d’urgence.  Pour établir un portrait actuel du droit au logement, M. Saillant conduira des entrevues à distance avec les parties prenantes de la ville de Gatineau tout autant qu’avec les personnes à la recherche de logements, les personnes en attente de logement, les représentants de l’Office municipal d’habitation, les organismes communautaires, entre autres.

Expert des questions de logement, M. Saillant a été coordonnateur du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) pendant près de quatre décennies. Membre de la LDL, il a collaboré avec la LDL aux représentations faites par celle-ci auprès du Comité des droits économiques, sociaux et culturels des Nations Unies (ONU) sur les questions du droit au logement, à trois occasions.

Le rapport de la mission d’observation d’urgence sera soumis à la LDL à l’automne 2020.

À propos de la Ligue des droits et libertés

La LDL est un organisme sans but lucratif, indépendant et non partisan, issu de la société civile québécoise et affilié à la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH). Depuis plus de 50 ans, elle milite en faveur de la défense et de la promotion de tous les droits humains reconnus par la Charte internationale des droits de l’homme.

-30-

Pour informations et entrevues :
Elisabeth Dupuis, Responsable des communications de la Ligue des droits et libertés
C : 514-715-7727