Débat public nécessaire sur le bilan des trois ans du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI)

Écrivez à la ministre de la Sécurité publique, Mme Guilbault, afin qu'elle s'engage à tenir une commission parlementaire où les proches des victimes, décédées ou blessées gravement lors d'une intervention policière, ainsi que des organisations de la société civile puissent se faire entendre.

La LDL est toujours en action

Nos actions ont influencé plusieurs politiques gouvernementales et ont contribué à la création d’institutions vouées à la défense et à la promotion des droits de la personne.

1963 • Fondation de la Ligue des droits de l'homme
1968 •
Défense du droit à l'avortement
1973 • Élaboration du projet de Charte des droits et libertés de la personne du Québec
1976 • Abolition de la peine de mort au Canada
1976 • Changement de nom de l'organisme pour "Ligue des droits et libertés"
1981 •
Campagne s'opposant à la création du Service civil de renseignements de sécurité (SCRS)
1983 • Implication de la Ligue dans l’enquête sur le racisme dans l’industrie du taxi
1990 • Organisation d'une mission d'observateurs indépendants lors de la crise d'Oka
2001 • Forum des droits humains lors du 2e Sommet des peubles à l'occasion du Sommet des Amériques
2009 • Adoption de la loi contre les poursuites-bâillons
2015 • Bilan sur le droit de manifester au Québec entre 2012 et 2015
2018 Mission d'observation des libertés civiles lors du G7

100%

de vos dons vont
à la défense et à la promotion
des droits et libertés pour tout le monde

Les droits et libertés ne sont jamais acquis...

C'est en période de crise que les droits et libertés sont le plus durement mis à l'épreuve; c'est également en période de crise qu'ils sont plus nécessaires que jamais.

Faites un don à la LDL afin qu'elle puisse continuer de jouer son rôle de chien de garde des droits et libertés.


Nous dénonçons les nombreuses atteintes à la liberté d’expression et au droit de manifester au Québec et au Canada. Nos interventions visent à réhabiliter dans l’espace public le droit d’exercer ces libertés civiles essentielles à la démocratie.

Publications sur les "Mythes et réalités sur le droit de manifester" : depuis leur publication en 2015, trois dispositions ont été invalidées par les tribunaux.

Lire le dépliant ...
Lire les tracts...




La LDL considère le racisme comme un problème structurel, auquel il nous faut apporter des réponses du même ordre. Elle apporte son soutien aux luttes contre le racisme, en tenant compte de son caractère systémique.


Campagne de lettres : La ministre de la Sécurité publique doit assurer un débat public concernant le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI)

La Ligue des droits et libertés vous invite à écrire à la ministre Guilbault afin d’exiger qu’elle s’engage à rendre public ce rapport et à ce qu’il fasse l’objet d’une commission parlementaire avec audiences, où la population pourra se faire entendre.

Campagne de lettres : La ministre de la Sécurité publique doit assurer un débat public concernant le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI)

La Ligue des droits et libertés vous invite à écrire à la ministre Guilbault afin d’exiger qu’elle s’engage à rendre public ce rapport et à ce qu’il fasse l’objet d’une commission parlementaire avec audiences, où la population pourra se faire entendre.

Communiqué : La ministre Guilbault et la directrice du BEI ne peuvent faire le bilan des 3 premières années d’enquêtes de l’organisme derrière des portes closes

Le bilan du Bureau d’enquêtes indépendantes (BEI) doit se faire de façon transparente. La LDL et d’autres organisations exigent que le rapport déposé par le BEI au ministre de la Sécurité publique fasse l’objet d’une commission parlementaire, avec audiences.

Communiqué : Les autorités politiques et les forces policières ont l’obligation de garantir le droit de manifester des Québécois-e-s

Avec l’importante mobilisation sur l’urgence climatique partout au Québec et dans le monde, la LDL rappelle au gouvernement du Québec, aux autorités municipales et aux forces policières qu’ils ont l’obligation de garantir le droit de manifester des Québécois-e-s dans le cadre de la Journée mondiale de mobilisation pour le climat le 27 septembre. En effet, le droit de manifester fait partie de la liberté d’expression et est garanti par les chartes.