Introduction

Communiqué : Les limites de l’enquête sur l’affaire Camara – La nécessité d’une commission d’enquête sur la discrimination et le racisme systémiques

Une enquête publique est nécessaire pour examiner la question du profilage racial et du traitement différencié aux mains de la police et du système judiciaire.

Communiqué : Les limites de l’enquête sur l’affaire Camara – La nécessité d’une commission d’enquête sur la discrimination et le racisme systémiques

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Montréal, le 17 février 2021 – À la suite de la sortie publique de M. Mamadi III Fara Camara dimanche, la Ligue des droits et libertés (LDL) joint sa voix aux organisations de la société civile qui réclament une enquête publique.

L’enquête annoncée par la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault portera uniquement sur les aspects techniques de l’enquête policière ; elle ne pourra qu’apporter un éclairage partiel sur l’arrestation, sur l’enquête et sur la détention de M. Camara. La question du profilage racial et du traitement différencié aux mains de la police et du système judiciaire doit être examinée dans le cadre d’une enquête publique.

« Pour attaquer de front le problème de la discrimination et du racisme systémique, il faut aller au-delà de ce qui a été annoncée par la ministre Guilbault.  Les questions de fond sur les discriminations raciales systémiques doivent faire l’objet d’une enquête publique. C’est la moindre des choses de les examiner : on ne peut plus faire l’autruche ! » déclare Alexandra Pierre, présidente de la LDL.

Mme Pierre rappelle aussi que la LDL fait partie des nombreux groupes et acteurs qui, depuis 2016, réclament une commission sur le racisme systémique. « Au-delà de l’affaire Camara, cet exercice permettrait de cartographier les aspects moins directement visibles des discriminations et du racisme systémiques, de s’y attaquer et de changer profondément la nature de notre société » termine Mme Pierre.

-30-

À propos de la Ligue des droits et libertés

La LDL est un organisme sans but lucratif, indépendant et non partisan, issu de la société civile québécoise et affilié à la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH). Depuis plus de 50 ans, elle milite en faveur de la défense et de la promotion de tous les droits humains reconnus par la Charte internationale des droits de l’homme.

Pour informations et entrevues

Elisabeth Dupuis, Responsable des communications
C : 514 715-7727

Communiqué : Les limites de l’enquête sur l’affaire Camara – La nécessité d’une commission d’enquête sur la discrimination et le racisme systémiques (PDF)