De nouvelles voix s’élèvent pour dénoncer le mandat de la Commission d’examen

Lien vers la Déclaration sur la commission spéciale d’examen des événements du printemps 2012

Commission d’examen des événements du printemps : la Ligue des droits et libertés dénonce un détournement de la demande d’enquête publique

Rapport : Répression, discrimination et grève étudiante: analyses et témoignages

Résumé : cliquer ici

Informations dévoilées par la TROVEPO : la Ligue des droits et libertés réitère sa demande d’enquête sur la répression du printemps dernier

Pauline Marois, à quand une commission d’enquête publique? Une vigile de 12 heures pour une enquête publique sur les interventions policières du printemps étudiant devant les bureaux de la première ministre

Article 500.1 du Code de sécurité routière : la Ligue interviendra devant la cour municipale de Montréal

La Ligue des droits et libertés interviendra le 11 février 2013 devant la cour municipale de Montréal pour contester la constitutionnalité de l’article 500.1 du Code de sécurité routière (CSR). Cet article énonce que : « Nul ne peut, au cours d’une action concertée destinée à entraver de quelque manière la circulation des véhicules routiers sur un chemin public… » à moins d’obtenir l’autorisation et que le chemin soit fermé à la circulation ou sous contrôle policier. Au cours du printemps dernier, les forces policières ont eu recours à cet article pour mettre fin à des manifestations pacifiques notamment à Québec et Gatineau. Demeuré inutilisé pendant les années qui ont suivi son adoption, on a constaté que depuis deux ans, les forces policières y ont plus souvent recours. La Ligue entend faire valoir, entre autres, que cet article a pour effet d’interdire le moyen d’expression que constituent les manifestations spontanées ou non autorisées et de dissuader les citoyens d’y participer.

 

La Ligue des droits et libertés s’unit à d’autres organisations pour s’opposer au Projet de Loi S-7 (Loi sur la lutte contre le terrorisme)

Des représentants d’organismes voués à la défense des libertés civiles et des droits de la personne témoigneront…

Commission d’enquête publique sur les opérations policières pendant la grève étudiante : 51 organisations demandent une rencontre avec Madame Marois

Cliquer ici pour une liste des organismes appuyant la demande. Cliquer ici pour un historique des demandes…

Création d’un organisme mixte pour mener des enquêtes sur les policiers : la Ligue des droits et libertés est déçue de la proposition du ministre Bergeron

Violations de droits durant la grève étudiante : appel aux victimes et aux témoins

La Ligue des droits et libertés, l’Association des juristes progressistes et la CLASSE lancent un appel aux…

Masques, permis et libertés d’expression: la LDL exhorte la Ville de Montréal de renoncer à modifier le règlement P-6

La LDL défend la Liberté d’expression et la possibilité de recourir à divers moyens d’expression comme étant un droit fondamental qu’il faut protéger. Le masque est un moyen d’expression dans bien des cas.

La Ligue des droits et libertés se fait entendre à la Consultation de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse sur le profilage racial et ses conséquences

Gaz de schiste : la Ligue recommande l’adoption d’un moratoire, devant s’étendre au moins jusqu’à 2014, qui permette de garantir que les droits et libertés de la population québécoise seront respectés

Ligue des droits et libertés et la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM, auxquelles s’associe la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme, participent à une audience devant la Commission interaméricaine des droits de l’homme au siège de l’Organisation des États Américains, à Washington D.C.

Document en soutien à l’audience générale portant sur la situation des libertés d’expression, de réunion et d’association au Canada, de même que le droit à la liberté, à la sécurité et à l’intégrité de la personne

La Ligue des droits et libertés et des organisations de droits humains annoncent qu’elles seront entendues par la Commission interaméricaine des droits de l’homme de l’OEA concernant les violations de droits humains lors du G20 à Toronto en juin dernier.